abstrait

Le mouvement artisitque de l'expressionnisme abstrait est arrivé dans l'après-Seconde Guerre mondiale. C'était le premier mouvement artistique spécifiquement américain à exercer une influence internationale, et qui mettait New York City au centre du monde de l'art occidental. Un rôle autrefois remplies par Paris. Bien que le terme à d'abord été appliqué à l'art américain en 1946 par le critique d'art Robert Coates, il avait d'abord été utilisé en Allemagne en 1919 dans la revue « Der Sturm », au sujet de l'expressionnisme allemand. Aux États-Unis, Alfred Barr a été le premier à utiliser ce terme en 1929 en parlant des œuvres de Wassily Kandinsky.

Ce qui précède cette nouvelle technique est le surréalisme, qui met l'accent sur ​​la création spontanée, automatique ou subconsciente. Les gouttes de peinture sur une toile posée sur le sol de Jackson Pollock est une technique qui a ses racines dans les œuvres d'André Masson, Max Ernst et David Alfaro Siqueiros. Une autre manifestation importante au début de ce qui allait devenir l'expressionnisme abstrait est l'œuvre de l’artiste Mark Tobey, en particulier ses « white writing »(écrits blancs), toiles, qui, bien que généralement pas d’une grande taille, anticipe le « all-over » goutte à goutte de peinture de Pollock .

« Le nom du mouvement est dérivé de la combinaison de l'intensité émotionnelle, et de l'abnégation des expressionnistes allemands avec l'esthétique anti-figurative des écoles européennes abstraites tels que le futurisme, le Bauhaus et le cubisme synthétique. »

En outre, il a une image rebelle, anarchique, et certains pensent, nihiliste. Dans la pratique, le terme est appliqué à un certain nombre d'artistes qui travaillaient pour la plupart à New York et qui avaient des styles très différents parfois même ni abstraits, ni expressionnistes spécialement. L’expressionniste abstrait Californien Jay Meuser, qui a généralement peint dans le style non-objectif, a écrit sur sa peinture « Mare Nostrum » : « Il est de loin préférable de capturer l'esprit glorieux de la mer que de peindre l'ensemble de ses petites vagues ». Les « action painting » énergiques de Pollock, sont différents, à la fois techniquement et esthétiquement, de la série violente et grotesque de peintures féminines figuratives de Willem de Kooning, et des rectangles de couleur dans la peinture de Mark Rothko « Color Field ». Rothko à nié lui-même qu’il était abstrait. Pourtant, les quatre artistes sont classés comme des expressionnistes abstraits.

L'expressionnisme abstrait a de nombreuses similitudes stylistiques avec les artistes russes du début du vingtième siècle tels que Wassily Kandinsky. S'il est vrai que la spontanéité ou l'impression de spontanéité caractérise nombreuses œuvres d’expressionnistes abstraites, la plupart de ces peintures implique une planification minutieuse, d'autant plus que leur grande taille l'exige. Avec des artistes comme Paul Klee, Wassily Kandinsky, Emma Kunz, et plus tard avec Rothko, Barnett Newman et Agnès Martin, l'art abstrait a clairement laissé passer l'expression des idées concernant le spirituel, l'inconscient et l'esprit.

À propos de l'auteur

Arts3 Network

Chroniqueur - présentement à la recherche de colaborateur