hans-hofmann

Il était le fils de Theodor et Franziska Hofmann. A l’âge de six ans, il déménage avec sa famille à Munich. Son père prend un emploi gouvernemental. Dès son jeune âge, Hofmann gravite vers la science et les mathématiques. À l'âge de seize ans, il a commencé à travailler avec le gouvernement de Bavière en tant qu'assistant du directeur des Travaux publics, où il était en mesure d'augmenter ses connaissances en mathématiques. Il a continué à développer et à breveter des dispositifs tels que le « comptometer électromagnétique », un dispositif radar utilisé sur les navires en mer, une ampoule légère sensible, et une unité de congélation portable destiné à une utilisation militaire. Malgré ces grandes capacités en sciences et en mathématiques, Hofmann est devenu intéressé par des études créatives, en commençant une formation artistique après la mort de son père. En 1932, il émigre aux États-Unis, où il réside jusqu'à la fin de sa vie.

L’Œuvre d'art d’Hofmann se distingue par un souci rigoureux de la structure picturale, l'illusion spatiale et les relations entre les couleurs. Hofmann a déclaré : « la possibilité de simplifier la signification en éliminant le superflu pour que le nécessaire puisse prendre la parole ».

Hofmann a été reconnu non seulement en tant qu'artiste peintre mais en tant que professeur d'art, à la fois dans son pays natal, l'Allemagne et plus tard aux Etats-Unis. A Munich, il a fondé une école d'art, Louise Nevelson, Wolfgang Paalen, Worth Ryder et Alfred Jensen, étaient parmi ses élèves. Il a terminé cette école en 1932, année où il a immigré aux Etats-Unis.

« En Amérique, il a d'abord enseigné une session d'été à l'Université de Californie à Berkeley en 1930, après quoi il est retourné à Munich. »

En 1931, il a enseigné une autre session d'été à l'Université de Californie, Berkeley, et un semestre au « Chouinard Art Institute » de Los Angeles avant de revenir à nouveau en Allemagne. Après Hofmann à déménagé à New York, il a commencé à enseigner en 1933 à « l'Art Students League » de New York. En sortant de la Ligue en milieu des années 1930 Hofmann a ouvert ses propres écoles à New York et plus tard à Provincetown, dans le Massachusetts. Beaucoup d'artistes célèbres et remarquables, notamment certains qui pourraient généralement être classés comme expressionnistes abstraits, étudièrent avec Hofmann à New York et Provincetown.

En 1958, Hofmann ferma ses écoles afin de se consacrer exclusivement à son travail de création artistique. Il à eu également un rôle important en tant qu'auteur sur l'art moderne, Hofmann a écrit un livre influent, « Search for the Real » (la recherche du réel), dans lequel il a discuté de ses théories spatiales, son respect pour la nature comme source pour l'art, sa conviction que l'art a une valeur spirituelle, et sa philosophie de l'art en général. Hofmann est particulièrement remarquable en tant que théoricien, il a expliqué que « chaque moyen d'expression à son propre ordre d’existence », « la couleur est un des moyens plastiques de créer des intervalles », et « Chaque ligne placée sur la toile est déjà la cinquième ».

De 1947 à 1966 Hans Hofmann expose ses peintures chaque année à la Galerie Samuel M. Kootz à New York, à l'exception de 1948, où la galerie a été temporairement fermée. La reconnaissance d’Hans Hofmann a augmenté dans les années soixante. En 1963, le Musée d'Art Moderne a donné une rétrospective de grande envergure, organisée par William Seitz. La rétrospective à été présentée dans de nombreux endroits dans le monde pendant l’année 1965.

À propos de l'auteur

Arts3 Network

Chroniqueur - présentement à la recherche de colaborateur